utiliser goujon d’ancrage

30 juin 2021 par dans Bricolage et petits travaux - 101 Lectures

Pourquoi utiliser un goujon d’ancrage à frapper en béton ?

Les goujons d’ancrage sont une solution de fixation économique pour des besoins de performances importants dans le béton gercé et non gercé et pour les zones soumises à des influences sismiques. Leur usage permet d’optimiser l’efficacité et la performance des procédés de fixation dans les domaines du bâtiment et de la construction. Les liaisons peuvent être réalisées avec des procédés mécaniques ou chimiques. Leur but reste le même : assurer la pérennité des structures porteuses et de tous les éléments de construction nécessitant un ancrage.

Les goujons d’ancrage

Les goujons d’ancrage sont utilisés par une grande majorité des constructeurs. Ils sont constitués d’un corps fileté nommé tige qui reçoit un élément appelé cône ou noix. Celui-ci est pourvu d’une bague munie habituellement de trois ou quatre segments d’expansion appelée rondelle et un écrou.

L’utilisation des goujons d’ancrage est multiple dans le bâtiment et la construction. Il permet par exemple de réaliser des opérations courantes de serrurerie métallique comme la mise en œuvre de charpente, les fixations de pieds de poteaux, de rampes ou encore de garde-corps.

Dans le commerce, ils sont proposés dans des diamètres variés allant de 6 à 24 millimètres. Ils permettent de fixer des éléments ayant 300 kg à 3 t. En général, les goujons d’ancrage les plus utilisés pour le béton ont des diamètres situés entre 10 à 16 mm. Au-delà de cette taille, ils servent d’ancrage dans la construction métallique.

L’utilisation des goujons d’ancrage qui se réfère aux homologations est faite sur du béton. Cependant, il est aussi possible de s’en servir sur la brique pleine, le parpaing plein ou encore la pierre et cela, hors homologations.

un goujon d’ancrage
Comment réaliser l’ancrage ?

La réalisation de la fixation avec le goujon d’ancrage requiert quelques matériels spécifiques dont un marteau. Ce dernier permet de l’insérer en force dans le trou de forage qui doit avoir le même diamètre que le goujon lui-même. Seule la bague et son écrou restent sur la surface pour être plaqués contre les parois de logement du goujon. Cette accroche initiale conduit déjà une adhérence et une solidité à la charge.

Il faut ensuite serrer l’écrou en appui sur le support (la rondelle en intermédiaire) pour faire ressortir la tige filetée vers l’extérieur. La bague immobile avec trois ailettes est faite pour se déformer et  se défaire sous l’effet de la pression jusqu’à se fixer dans le support. Cela rend l’ancrage totalement inexpugnable.

La pose d’un goujon d’ancrage à frapper en béton doit correspondre aux normes imposées par le DTU. Elle requiert l’utilisation d’outils particuliers qui répondent aux contraintes sismiques. Il est aussi nécessaire de respecter les charges admissibles (en tenant donc compte des coefficients de sécurité) pour chaque goujon d’ancrage utilisé. Pour un goujon M8, la charge minimale est de 200 kg et la moyenne tourne autour de 350 kg. Pour un M16, la maximale conseillée est de 2,8 tonnes et la moyenne tourne autour de 2 tonnes. Les professionnels dans la construction doivent connaitre ces informations avant l’usage des goujons.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *