11 juillet 2021 par dans Crédit et financement - 34 Lectures

Comment financer ses travaux ?

Il serait difficile d’imaginer une vie sans travaux de rénovation ou de restauration. Il importe de prendre régulièrement soin de son bâti pour lui conserver plus longtemps un aspect et un usage de qualité. Comme il est souvent difficile d’apporter directement de sa propre poche le montant de tels travaux, de nombreux Français recourent à un emprunt. Des acteurs financiers tels que Sofinco sont spécialisés en la matière, entre autres domaines.

Des travaux à l’acquisition d’un bien immobilier ?

Les prix de l’immobilier en France sont dans l’ensemble élevés. Certes, la crise économique mondiale de 2008 a fait temporairement baisser les prix (en dehors de quelques lieux spécifiques), mais sur le temps long la pierre continue de voir sa valeur augmenter, tranquillement, à l’image de la terre. Pour accéder à la propriété de leurs rêves, notamment en campagne ou en périphérie urbaine, de nombreux Français optent donc pour une acquisition dans l’ancien avec travaux à la clef.

Qu’il s’agisse d’une réhabilitation complète ou d’un réaménagement de plus faible envergure, c’est aussi l’occasion de mettre son nouveau logement parfaitement à son goût. On dit que, pour de tels travaux, il faut toujours songer à une possible revente, même si à l’instant T on ne souhaite rien de tel. C’est vrai, mais cela ne doit pas empêcher de se faire plaisir.

Les taux des prêts immobiliers étant encore bas, l’idéal est de faire entrer le prêt travaux dans le pool de son dossier d’achat immobilier : les établissements financiers savent jongler entre différents crédits (PTZ, PAS, PC, etc.) pour émettre une offre à mensualité unique. L’erreur serait au contraire de cacher aux banquiers la nécessité de travaux dans l’habitation que l’on souhaite acheter : ils ne sont de toute façon pas bêtes et le prix pourrait les interpeller, et votre manque de transparence finir par vous causer du tort.

Les travaux ad hoc

Ce n’est pas qu’en achetant sa maison ou son appartement que l’on a besoin ou l’envie de faire des travaux. Nos goûts peuvent changer, tandis que le temps qui passe peut exiger des rénovations. Une naissance, le vieillissement… Les raisons de réaménager son espace de vie sont nombreuses.

Créer une cuisine aménagée et équipée, refaire sa salle d’eau, aviser la réfection des sols, mettre l’électricité ou sa fosse septique aux normes, refaire sa toiture… Et nous en passons ! Un crédit est bien souvent nécessaire pour toutes ces opérations, certaines ouvrant droit à des conditions très intéressantes, encadrées par l’État, et potentiellement accompagnées de subvention (c’est notamment vrai pour les travaux liés à la performance énergétique ou aux moyens de chauffage).

Le rachat de crédits

La grande majorité des Français adultes ont au moins un crédit sur le dos. Prêt immobilier, crédit à la consommation, emprunt étudiant, permis à 1 € par jour, achat d’une voiture ou autre : si on n’y prend garde, le fait de s’endetter éparpille les dossiers et les mensualités.

Vous projetez des travaux de plus ou moins grande envergure, mais vous avez déjà un crédit en cours ? Voire plusieurs ? Alors penchez-vous sur le rachat de crédit ou le regroupement de crédits : la tendance des taux est à la baisse depuis le début du siècle, tandis que tout proposer au même prêteur facilite, encourage les économies d’échelle. Ainsi, au même coût global du crédit, vous pourrez financer davantage de travaux !