magnifique bureau

21 juin 2019 par dans Chauffage, climatisation et cheminée - 81 Lectures

Pourquoi éviter le chauffage au sol dans votre maison ?

Le chauffage au sol est à la mode dans toutes les nouvelles constructions. De plus en plus d’acheteurs potentiels sont heureux quand ils voient cette fonctionnalité disponible. Mais, ce qu’ils ignorent, c’est le chauffage au sol a de nombreuses lacunes, surtout si la construction de la maison ne l’a pas pris en compte dès le départ.

Pourquoi le chauffage au sol intéresse autant les acheteurs ?

Le bien-être procuré quand vous rentrez dans un salon bien chauffé au sol est immédiat. Vos pieds ne sont pas gelés comme sur tous les sols habituels en hiver et la chaleur partant du sol se diffuse bien dans l’ensemble de la pièce.

C’est très différent du classique convecteur qui chauffe à fond quelques mètres carrés et peine à aller dans tous les recoins.

Le chauffage au sol est également recherché car il est assez récent. Il y a trente ans, quasiment aucune maison ne prévoyait du chauffage au sol dès la construction. Or, tout ce qui est récent est souvent vu avec bienveillance, tandis que le recul pour réellement juger l’installation n’est pas encore là.

Avoir une maison avec du chauffage au sol est donc tendance. C’est le signe d’une maison récente qui a toutes les caractéristiques d’une maison confortable.

Malheureusement, l’utilisation au quotidien de ce type de chauffage risque de vite vous faire changer d’avis. Le premier motif est le coût.

Le prix du gaz du chauffage au sol coûte cher

Votre maison récente a beau avoir un magnifique C sur le diagnostic d’énergie, s’il est chauffé via le sol, le coût sera très élevé.

La raison est simple : le chauffage au sol utilise du gaz propane, un gars particulièrement cher dont le tarif ne cesse d’augmenter ces dernières années. Il approche désormais les 10 le kWh.

Si vous comparez avec le chauffage électrique, cela reste moins cher, mais vous devrez vous montrer plus généreux sur le thermostat pour obtenir une bonne température ambiante avec un chauffage au sol.

Comme les prix du gaz augmentent continuellement et que les progrès énergétiques concernent davantage la création d’électricité par de nouveaux moyens (hydrauliques, éoliennes), il y a de fortes chances pour que le tarif au kWh se rapproche entre le gaz propane et l’électricité.

salon avec chauffage au sol
Un entretien régulier et des problèmes qui reviennent chers

Quand vous avez des convecteurs électriques, vous n’avez aucun entretien annuel à prévoir. Les seules fois où vous devrez travailler sur les radiateurs, c’est quand il y a un problème et ils sont bien plus rares avec de l’électrique que le gaz.

En revanche, tout chauffage au sol nécessite un entretien régulier. Il convient alors d’effectuer la vidange de tous les tuyaux basés sous votre maison et qui servent à diffuser la chaleur dans les pièces. Si vous vous montrez économe et ne faites pas cet entretien, vous vous exposez à de sérieuses déconvenues le jour où les tuyaux finiront par se bloquer.

Contrairement à l’entretien classique d’une chaudière, cette prestation ne coûte pas 100 euros à l’année. Multipliez au moins le tarif par trois pour obtenir le prix que l’on vous demandera sur les devis.

La note est également très généreuse le jour où vous aurez des problèmes de tuyauterie en dessous. Cela arrive rarement, mais comme les constructions du chauffage au sol sont sous votre maison, vous devrez faire intervenir un professionnel et le temps de la main d’œuvre sera long.

Une maison difficile à chauffer

Si vous n’avez pas de problème d’argent ou que vous placez votre confort au centre de vos priorités, vous pourriez toujours être partant pour un chauffage au sol malgré les réticences exprimées précédemment. Mais, en sera-t-il de même si vous apprenez que le chauffage au sol peut mal chauffer ?

C’est typiquement le cas des pièces à l’étage. Le chauffage doit venir du rez-de-chaussée. Or, si le sol mis dans les pièces à l’étage ne sont pas pensés exprès pour le chauffage au sol, ils risquent de rejeter toute la chaleur.

Pour cette raison, beaucoup de maisons fonctionnant avec le chauffage au sol ont une bonne température en bas, mais descendent à 18 degrés voire moins en hiver dans la partie. Il n’y a rien de mieux pour tomber malade.

C’est pour ces problèmes que beaucoup de propriétaires font marche arrière et repassent à l’électrique pour chauffer la maison.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *