assurance habitation

31 octobre 2023 par dans Assurance habitation et travaux - 1000 Lectures

Comment économiser sur son assurance habitation sans compromettre la protection

Réussir à économiser sur son assurance habitation est devenu un enjeu important pour de nombreuses personnes, au regard de l’augmentation générale du coût de la vie qu’elles subissent aujourd’hui. Si cette assurance est absolument nécessaire pour couvrir les dommages matériels survenus dans un logement, ainsi que les dommages causés à autrui, elle est également très chère. Aussi, comment faire pour réduire le prix de son assurance habitation sans compromettre la qualité de la protection offerte ?

Économiser sur son assurance habitation en n’assurant qu’un nombre limité de pièces

Tout d’abord, voyons comment il est possible d’économiser sur son assurance habitation en adoptant une stratégie très simple : n’assurer qu’une partie des pièces dont dispose la maison. En effet, lorsqu’il s’agit d’assurer un logement, la plupart des gens pensent qu’il est impératif de couvrir chaque recoin de leur demeure. Cependant, cette approche peut parfois s’avérer coûteuse, surtout si votre maison comporte de nombreuses pièces. Il est essentiel de comprendre que chaque pièce ajoutée à la couverture peut augmenter le niveau des primes d’assurance.

Prenons l’exemple d’une pièce de stockage ou d’un grenier rarement utilisé, contenant principalement des objets anciens ou de moindre valeur. Pourquoi payer une prime élevée pour des espaces qui, en réalité, ne nécessitent pas une protection maximale ? Afin de comprendre comment agir à ce niveau précis pour réduire le coût total de votre assurance habitation, n’hésitez pas à aller trouver des informations pertinentes sur le site d’un magazine spécialisé tel que Wikio.com.

économiser assurance

Optimiser le système de sécurité pour baisser le coût des primes

Deuxièmement, il faut savoir que la prévention est la clé de la réflexion dans le monde des assurances. Aussi, chaque mesure que vous prenez pour sécuriser votre maison est perçue par les assureurs comme une réduction du risque encouru, et donc comme une raison de baisser le montant de votre prime d’assurance. Imaginez-vous à la place de l’assureur : une maison bien protégée est moins susceptible d’être la cible de cambriolages, d’incendies ou d’autres sinistres.

C’est pourquoi l’intérêt d’installer un système d’alarme de pointe est non seulement de dissuader les cambrioleurs potentiels et d’alerter rapidement les autorités en cas d’intrusion, mais aussi de faire en sorte que l’habitant économise sur son assurance habitation. Les détecteurs de fumée modernes entraîneront également ce double effet. De même, il en sera ainsi pour les serrures renforcées et les caméras de surveillance.

A lire :   Avant de signer chez le notaire, pensez à votre assurance habitation

Calculer le résultat d’une augmentation volontaire des niveaux de franchise

Pour finir, au-delà de l’installation d’un système de protection contre les cambriolages , une dernière astuce peut permettre à un propriétaire ou à un locataire d’économiser sur son assurance habitation. Ainsi, si le concept de franchise dans le domaine de l’assurance peut sembler complexe, il repose sur une logique simple : il s’agit du montant que l’assuré s’engage à payer de sa poche en cas de sinistre avant que l’assurance n’intervienne.

Logiquement, en acceptant un niveau de franchise plus élevé, vous signalez à votre assureur votre volonté de partager une part plus importante du risque financier associé à un éventuel sinistre dans votre habitation. Cette démarche a un impact direct sur le montant de votre prime, l’assureur récompensant alors votre volonté. Cependant, cette décision ne doit pas être prise à la légère, au regard des sommes à débourser en cas de dommage.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *