biogas

21 octobre 2019 par dans Electricité, gaz et énergie - 29 Lectures

Qu’est ce que le bioGaz ?

Aujourd’hui, nos déchets organiques sont sources d’énergie renouvelable : le biogaz. Elle est une énergie verte dont la production se fait de plus en plus parler d’elle. Mais savez-vous précisément ce qui se cache derrière cette appellation ? Comment fabrique-t-on le biogaz ? Zoom sur un procédé de fabrication de gaz assez atypique.

Qu’est-ce que le biogaz ?

Le biogaz est considéré comme une source alternative de production d’énergie. Il est issu de la dégradation de différentes matières organiques (animales ou végétales), en l’absence d’oxygène, et suite à l’action de nombreuses bactéries. Ce processus naturel est qualifié de « digestion anaérobie ».

À la base, le gaz vert était perçu comme une simple solution de traitement des déchets. Mais avec le temps, il a révélé son fort potentiel énergétique. Aujourd’hui, il est classé au rang des énergies renouvelables, au même titre que le solaire, l’éolien, l’hydroélectricité, etc. On peut observer sa production spontanée dans les marais (gaz de marais), ou dans les centres d’enfouissement des déchets ménagers.

Il est aussi possible de la provoquer de manière artificielle dans des enceintes spécialisées appelées « digesteurs » où l’on mélange des déchets organiques, solides ou liquides avec des cultures de bactéries.

biogaz et énergie

Comment le biogaz est-il transformé en énergie ?

C’est le processus naturel de dégradation des matières organiques qui donne du biogaz. Un gaz brut composé principalement de méthane (CH4) et de dioxyde de carbone (CO2). Selon les sources de production, on peut aussi retrouver des traces de vapeur d’eau, d’hydrogène sulfuré et d’autres composants chimiques.

Ce gaz brut subit ensuite un traitement plus poussé d’épuration qui débouchera à l’obtention du biométhane, une énergie à haut pouvoir calorifique et 100% renouvelable. Celle-ci atteint la qualité énergétique du gaz naturel, et peut être utilisée comme carburant ou injectée dans le réseau de distribution de gaz pour le chauffage et la cuisson.

ENGIE s’implique fortement dans le développement et la vulgarisation de cette énergie, mettant en contribution son expertise industrielle et technique, ainsi que sa connaissance de la chaîne gazière. Du point de vue d’ENGIE, le biométhane est une énergie incontournable qui jouera dans l’avenir un rôle-clé dans le mix énergétique européen. Parce qu’elle est non polluante et pouvant être fabriquée localement, elle accompagnera la politique de transition énergétique prônée par les nations européennes. Le géant gazier fournit donc du biométhane, et est présent à toutes les étapes, de la production jusqu’au stockage et à la commercialisation.

Perspectives d’avenir du biogaz

L’Union Européenne décrit le biogaz comme faisant partie des sources d’énergie renouvelables non fossiles, capables de garantir une autonomie énergétique et une diminution régulière de la pollution atmosphérique, et de l’effet de serre.

Ses voies de valorisation sont donc choisies par plusieurs pays en fonction des contextes locaux : besoins énergétiques (ménages, collectivités, industries), proximité des réseaux de transport et de distribution, équipement en stations de ravitaillement… Ainsi, le gaz vert contribue à l’indépendance énergétique des territoires et au développement d’une économie locale. Cependant, même avec les efforts considérables d’ENGIE, les technologies de raffinage de ce gaz naturel restent encore coûteuses et méritent d’être optimisées.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *