acheter un tapis

18 mars 2020 par dans Décoration et architecture de l'intérieur - 216 Lectures

3 conseils avant d’acheter un tapis d’occasion pour votre déco d’intérieur

Acheter un tapis d’occasion peut sembler si simple, et pourtant… Acheter un objet d’occasion, que ce soit pour de la décoration, de l’ameublement, demande bien souvent quelques manipulations à prévoir.

Vérifier l’état global du tapis d’occasion

Un tapis d’occasion porte bien son nom. Il a déjà servi auparavant, il ne sort pas d’usine. Mais cela ne veut pas dire qu’il est totalement abîmé ou défraîchi.

Dans un premier temps, il faut vérifier l’épaisseur du tapis d’intérieur en contrôlant s’il présente des traces de pieds de tables ou de chaises qui forment un creux. Ses traces sont tellement ancrées dans le tapis avec les fibres qui ont été complètement écrasées, il est difficile de faire disparaitre ce pli.

Puis, les dimensions vont-elles correspondre à votre salon ou votre chambre ? Votre pièce sera-t-elle parfaite pour accueillir ce futur tapis chez vous ? Pour correspondre à votre future pièce d’accueil, votre tapis d’intérieur doit s’allier avec le style de cette dernière.

On regarde également les couleurs : les pigments se sont-ils effacés à cause du soleil ou de l’usure ? Leur éclat est-il récupérable ?

Enfin, puisqu’il s’agit d’un tapis d’occasion, avec du vécu et une histoire, il faut s’assurer qu’il n’est pas occupé par des nuisibles. On pense immédiatement à des bactéries, mais elles ne sont pas visibles à l’oeil nu. On peut en revanche s’assurer que des anthrènes des tapis ou des punaises de lit ne soient pas présentes dans les fibres.

tapis d'occasion

Nettoyer en profondeur son tapis acheté en occasion

Avant de l’installer pour la première fois, un nettoyage complet s’impose. Une éponge et de l’eau savonneuse (ou de l’eau mélangée à de l’alcool ménager) pour laver et un rinçage avec de l’eau vinaigrée et votre tapis retrouvera une deuxième jeunesse.

En cas d’infestation de nuisibles comme les punaises de lit, vous pouvez faire appel à une entreprise spécialisée certifiée par badbugs.fr pour vous proposer une solution adéquate à votre situation : traitement chimique, à la vapeur, la cryogénisation, le canon à la chaleur, etc. Dans le cadre d’objets textiles, dont les tapis l’idéal est de faire inspecter le tapis par une chien renifleur lors d’une détection canine. Si le tapis semble infesté il faudra alors le faire mettre en congélation par un des prestataires experts sur www.badbugs.fr.

Penser à l’entretien de son tapis

L’entretien quotidien d’un tapis demande quelques astuces. Des passages à l’aspirateur en mode brossage relève les poils pour aspirer toutes les impuretés ; excepté pour les tapis d’Orient, les tapis berbères ou les tapis ethniques et anciens qui demandent de la douceur.

Pour éviter les poils écrasés, utilisez un fer à vapeur chaud sur les emplacements des pieds des meubles. Enfin, changez-le de sens une à deux fois par an pour réduire l’usure répétée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *