4 septembre 2020 par dans Véranda, abri, serre, garage et pergola - 93 Lectures

Construire sa véranda : quels matériaux choisir ?

C’est devenu un élément fondamental de plus en plus prisé lors des travaux de construction d’une maison. Une véranda n’est donc plus aujourd’hui de l’ordre du luxe, mais de la nécessité. Qu’elle serve à protéger du soleil ou à se détendre paisiblement, la construire invite à une réflexion sur le choix idoine de matériaux à adopter. Voici donc ce qu’il faut savoir pour bien s’orienter.

Et s’il fallait opter pour le bois ?

Il y a dans ce choix quelque chose qui relève d’un instinct de conservateur. Comme une volonté de perpétuer les pratiques anciennes qui revêtent une valeur indémodable. En effet, opter pour une véranda en bois peut sembler être d’un goût traditionnel. Cela ne retranche cependant en rien du charme, de l’allure, du caractère et de l’esthétique à la véranda. Au contraire : le bois apporte une certaine empreinte qui marque la différence. Il suggère une authenticité susceptible d’être désirée et enviée.

De plus, techniquement la qualité essentielle du bois, c’est qu’il ne conduit ni la chaleur, ni l’électricité, ni le son. Il s’agit donc d’un isolant dont la résistance à l’usure permet d’avoir une véranda durable.

Au-delà, la véranda en bois insuffle une ambiance morale, intellectuelle, sentimentale marquée par la sérénité et la douceur. Ce qui inspire un état d’esprit proche de la nature. De quoi rassurer, et réchauffer quiconque essaie de s’y réfugier. Il est possible de l’installer dans toute sorte d’habitation, surtout lorsqu’elle est en pierre.

Par ailleurs, pour que sa modernité empirique ne soit jamais obsolète, il faudra envisager d’effectuer un entretien régulier au bout de deux ou trois ans environ. Dans ce sens, il est recommandé d’y appliquer par imprégnation superficielle, une couche d’enduit de protection et de décoration. Ce qui laissera transparaître son aspect veiné et fera reluire son apparence.

véranda

Qu’en est-il de l’acier ?

Il est employé pour être l’expression du bon goût, de la distinction, de la délicatesse, et de l’harmonie gracieuse. Dans ce sens, il constitue l’un des métaux les plus utilisés dans la construction de véranda. Notamment parce qu’il allie à sa légèreté des propriétés techniques rares et des atouts économiques avérés. De plus, il possède également une bonne résistance à la traction, une excellente aptitude à la déformation et une bonne soudabilité.

Cependant, l’acier est privilégié essentiellement pour les milieux ensoleillés. En effet, il supporte peu l’humidité atmosphérique. Car la teneur en vapeur d’eau est à la base des phénomènes favorisant sa corrosion.

Afin de ralentir ce processus, il est souvent recommandé de dégraisser l’acier à l’acétone. Pour ce faire, il suffit d’appliquer le liquide incolore avec un pinceau ou un rouleau adapté aux peintures glycérophtaliques. Cela permet de prévenir à long terme de la rouille. Quitte à recouvrir ensuite avec une peinture décorative qui contente votre quête de raffinement, d’esthétisme et d’élégance.

construire sa véranda

Pourquoi pas l’aluminium ?

Plusieurs facteurs font que l’aluminium est particulièrement apprécié. D’abord, c’est un matériau durable. En plus d’être très résistant à la corrosion, il permet de réaliser des vérandas dont l’entretien est minimal. Ce qui implique une réduction significative des coûts de maintenance à long terme. Ensuite, il a un impact aussi bien écologique que social, qui se traduit par le fait d’être recyclable entièrement et à l’infini.

De plus, le fait d’être aisément malléable et ductile fait de lui un métal facile à travailler. C’est-à-dire facile à être laminé, forgé, extrudé, découpé, façonné, soudé, vissé, etc. De plus, pour une véranda, ses propriétés permettent de faire des extrusions sur mesure selon le design conceptuel. Et cela à un coût parfaitement abordable. Enfin, il faut noter que la masse volumique de l’aluminium est suffisamment minime pour alléger son transport. C’est sans noter que sa conductivité en fait un corps capable de transmettre la chaleur ou l’électricité.

En définitive, il convient de choisir le matériau de sa véranda en fonction de son environnement, de ses aspirations, et du résultat projeté par rapport à sa concession. Pour mieux y parvenir, il est préférable de se laisser guider par des professionnels qui sauront vous orienter sur chaque aspect. Ils vous aideront d’ailleurs à déterminer avec précision le prix d’une construction de véranda en prenant en compte vos besoins spécifiques. Cela dit, gardez à l’esprit qu’il est possible de construire une véranda en utilisant plusieurs types de matériaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *