11 juin 2019 par dans Smarthome et domotique - 315 Lectures

Domotique : la smarthome se met au service de l’habitat

L’habitat est plus particulièrement la résidence principale est un des postes de dépenses et d’investissement les plus importants des ménages. Une récente étude montre que l’achat d’une maison ou d’un appartement arrive dans le top 3 des objectifs des Français.

Le marché des smarthomes a le vent en poupe dans presque tous les pays développés. Les progrès en matière technologique ont permis de miniaturiser les composants mais également les boîtiers et les accessoires périphériques.

Les utilités et services que peuvent rendre ces boxs connectées sont parfois bien plus important que ce que l’on crois ou que l’on pense possible.

Une box connectée aux multiples utilisations.

Ces smarthomes sont des appareils de petites tailles, le plus souvent raccordée à votre box internet. Cette connectivité se fait grâce à internet en rendant entièrement pilotable votre système.

Les possibilités de services rendus sont assez large contrairement aux idées reçues. La première fonctionnalité d’une box smarthome va bien entendu se trouver dans la sécurité maison contre les intrusions.

La smarthome fera office de centrale d’alarme, cerveau de l’installation de sécurité. Autour d’elle, une panoplie de périphériques et d’accessoires assurant les autres missions de l’alarme. On retrouve alors des périphériques d’armement, des périphériques de détection des sirènes de dissuasion et aussi des appareils de recherches d’anomalie technique.

Ces centrales deviennent de véritable alarme sans fil entièrement raccordée à votre smarthphone avec une application dédiée.

La smarthome va également pouvoir faire office de centrale domotique. La domotique ou maison connectée permet de faire remonter des informations sur l’habitat en lui même et le rendre alors pilotable.

On trouve dans la domotique des informations de très grandes fiabilité permettant de procéder à des améliorations afin de réaliser des économies d’énergies. Par exemple, en rendant pilotable votre chauffage, vous pourrez depuis le bureau monter ou baisser la température de la maison. Si vous diminuer de quelques degrés la journée, et que vous remontez cette même température au moment même de votre départ du bureau, la plage d’utilisation du courant électrique sera moins important. La facture sera obligatoirement moins salée.

Il en va de même pour les volets roulants. Lorsque les temps d’ensoleillement se font plus faibles, vous pouvez à distance avec votre smartphone baisser ces volets afin de conserver la chaleur emmagasinée durant la journée. Vous n’imaginez pas les économies engendrées par ce type de pratique qui permettent d’exploiter au maximum votre maison.

La smarthome, un tremplin pour l’avenir.

Lorsque l’on rend sa maison intelligente avec une de ces centrales, on positionne alors des éléments de relevés un peu partout dans la maison. Ces éléments ne vont pas que faire office de relais commandés. ils vont également relever des informations particulièrement sur la consommation instantanée d’un appareil électrique.

Avec la vétusté, cet appareil va avoir tendance à consommer de manière différente. Parfois la consommation électrique est bien plus importante au fur et à mesure des années. En analysant la donnée de consommation, il sera bientôt possible de prédire à quel moment celui ci va tomber en panne.

En connaissant la tolérance maximum de consommation, la donnée enregistrée va pouvoir prédire quand remplacer votre frigo, votre machine à laver ou votre séche linge.

C’est une révolution dans le monde de la consommation des ménages. Qui ne rêve pas de connaitre comment va évoluer son domicile afin de pouvoir mettre les sous de côté et prévoir la répartition de ces dépenses quelques mois voir quelques années en avance.

La smarthome pourra prédire les situations de risques humains et technologiques

Grâce à cette analyse des données en temps réel, nous estimons possible de générer une alerte en cas de différence brutale des courbes de données.

Un premier exemple sur l’homme, plus particulièrement sur les personnes âgées. Une personne âgée, se déplaçant de son salon vers son lit va déclencher 3 détecteurs de mouvement dans un temps de 2 minutes habituellement. Si un jour celle ci, au bout de 4 minutes est toujours devant le détecteur numéro 2 se situant dans le couloir, nous sommes quasiment sûr que nous sommes face à une situation d’urgence et qu’il faut faire intervenir les secours.

Second exemple, sur l’habitat celui là. Lors d’un incendie, la montée en température va s’accélérer de manière très rapide. Un détecteur de fumée, associé à un détecteur de température peut donner avec une certitude de près de 100% le départ d’un incendie. Cette alarme pourrait être directement reliée au service des Sapeurs Pompiers afin qu’ils soient dépêchés le plus rapidement possible sur les lieux.

La smarthome et les innovations technologiques sont encore loin d’avoir montrées leurs étendues.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *