7 juillet 2021 par dans Construction, agrandissement et rénovation - 82 Lectures

3 cas dans lesquels vous devez réaliser une étude de sol

L’étude de sol, rendue obligatoire dans certains cas, est indispensable pour la sécurité des personnes. Elle constitue une étape primordiale avant la construction d’une maison. Elle vous permet en effet d’avoir des informations utiles sur la nature du sol et de détecter les éventuels problèmes, ce qui permet au constructeur d’adapter les fondations de la maison aux réalités du terrain. Plusieurs situations peuvent ainsi justifier la réalisation d’une étude du sol.

Étude de sol dans une commune à risque

Si vous envisagez de construire dans une commune présentant des risques, l’étude du sol devient obligatoire. Elle vous permet de connaître la nature du risque et de prendre vos dispositions en conséquence avant d’entamer les travaux. Les risques peuvent être de divers ordres et provoquer de nombreux dégâts. L’argile est cependant la première cause de dégâts notables dans les constructions. Une maison bâtie sur un sol argileux sans dispositions préalables est vite fragilisée. Elle finit par se fissurer ou présenter des lézardes.

Les zones de remblais présentent aussi de nombreux risques car les terrains sont instables et hétérogènes. En plus, ils ont des tassements mal répartis qui peuvent provoquer des glissements et affecter les fondations.

La présence d’une nappe phréatique peut aussi comporter des dangers. Que celle-ci soit de surface ou provienne d’une source, elle peut occasionner d’importants dégâts si des mesures ne sont pas prises.

Dans tous les cas, renseignez-vous au préalable auprès de la municipalité pour connaître la nature de votre sol, puis faites réaliser un devis pour une étude de sol avant le démarrage des travaux de construction.

Construction maison

Vente de terrain et étude de sol

Concernant la vente de terrains, la loi Elan rend obligatoire la réalisation d’études de sol dans certains cas. Il s’agit en l’occurrence des terrains non bâtis et constructibles sur lesquels il est possible de bâtir des maisons individuelles. Lorsqu’un contrat de construction pour une maison individuelle est conclu, l’étude du sol devient également obligatoire selon cette loi.

L’un des principaux objectifs de la loi Elan (Évolution du Logement de l’Aménagement et du Numérique) est de favoriser la construction de logements sociaux et de faciliter leur accès. En simplifiant aussi certaines normes, elle vise à augmenter les volumes de construction et à accélérer l’aboutissement des travaux. Cette loi rend obligatoire l’étude de terrain suite à un constat. De nombreux sinistres qui interviennent sur des constructions sont dus à la sècheresse et le phénomène s’accroît avec les aléas climatiques que l’on connaît.

Agrandissement de terrain : une étude conseillée

Si vous envisagez d’agrandir votre terrain, nous vous recommandons de faire une étude de sol au préalable. En effet, même si le terrain principal ne présente aucun problème, tel n’est peut-être pas le cas des terrains avoisinants. Une étude du sol vous aidera à mieux connaître sa nature et savoir à l’avance comment orienter les travaux. Ce qui vous évitera de nombreux désagréments par la suite.

Cette étude doit en principe être réalisée par le vendeur. Ce dernier a l’obligation de vous remettre le rapport vous informant des éventuels risques que vous encourez. En effet, les maisons d’habitation individuelle ont des fondations moins solides que d’autres types de construction. Les résultats de l’étude de sol vous permettront de savoir quel type de fondation adopter.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *