13 décembre 2021 par dans Piscine, sauna, spas et accessoires - 638 Lectures

Piscine hors sol : que faut-il en faire en hiver ?

Depuis quelques années, les piscines sont devenues des incontournables de l’aménagement de jardin. Toutefois, en dépit de ses nombreux avantages, cette installation présente toujours des difficultés à passer des hivers rigoureux. C’est encore plus le cas des piscines hors-sol qui, en raison de leurs structures, sont beaucoup plus exposées au froid que les autres types de piscines. Comment protéger sa piscine hors-sol ? Faut-il procéder à un démontage ou à un hivernage ? Voici quelques conseils pour bien conserver votre piscine en hiver.

Démontez votre piscine hors-sol et retirez-la du jardin

En hiver, les piscines hors-sol sont exposées aux intempéries telles que la pluie, la grêle ou la neige. Bien qu’il soit possible de la laisser et d’attendre le passage de l’hiver pour profiter de son installation, il est fortement conseillé d’utiliser l’une des nombreuses méthodes de protection. Laisser tout type de piscine, hors-sol ou non, exposée aux affres du froid est le meilleur moyen d’en raccourcir la vie.

En raison de leur structure, les piscines hors-sols présentent la particularité d’être démontables. C’est un avantage certain, parce qu’elles peuvent être désassemblées en hiver et rangées dans un espace sec dédié ou dans le caisson de livraison. Si vous disposez d’un cabanon dans votre jardin ou d’un garage, vous pourrez y installer votre piscine hors-sol démontée jusqu’au retour des beaux jours.

Mais attention, le démontage d’une piscine hors-sol est délicat. Pour le réaliser, il est important de vider toute l’eau présente dans la structure. Ensuite, il faudra la plier soigneusement en suivant les consignes de la notice. Le non-respect des instructions peut entraîner des dommages importants, tels que des fuites ou l’endommagement des sorties d’eau.

Après avoir nettoyé et plié la piscine, il est important de nettoyer et de ranger au sec le groupe de filtration et les autres accessoires de piscine.

Démonter une piscine hors-sol, jardin, aménagement de jardin

Optez pour l’hivernage de la piscine

L’hivernage est la deuxième option de protection de piscine pendant l’hiver. Il s’agit de l’arrêt de l’activité de l’installation sans procéder à un démontage. Cette option est recommandée aux personnes n’ayant pas l’espace nécessaire pour un rangement, ou à celles qui ne désirent simplement pas procéder à un démontage. Selon la méthode adoptée, l’hivernage de piscine hors-sol peut prendre plusieurs formes. Les plus courantes sont l’hivernage total et l’hivernage actif.

L’hivernage total

L’hivernage total est une mesure drastique qui consiste à stopper la filtration de l’eau et à arrêter le fonctionnement de l’installation pendant tout l’hiver. Cela dit, contrairement aux idées reçues, un tel procédé ne dispense pas de la vérification régulière de l’état de l’eau. En cas de stagnation de déchets pendant trop longtemps, la remise en service de la piscine pourrait engendrer quelques difficultés.

L’hivernage actif

L’hivernage actif, quant à lui, est un processus moins complexe. Il consiste simplement à réduire la fréquence d’entretien de l’eau. Cela permet de veiller un minimum à sa qualité et de s’assurer d’une reprise de service plus rapide.

Suivez quelques astuces pour un hivernage parfait

L’hivernage représente donc l’option la plus intéressante pour les personnes non désireuses de se mettre au bricolage. Toutefois, bien que le procédé semble assez simple, il exige quelques tâches délicates.

Pour réussir l’hivernage de sa piscine, il est important de faire un traitement choc de l’eau (l’utilisation du chlore sous toutes ses formes est fortement recommandée). Il est possible de se servir à cet effet d’une épuisette ou d’un balai de piscine. Ensuite, il faudra verser un produit d’hivernage dans le bassin et réduire le niveau de l’eau. Le type de produit et sa nature devront être choisis en fonction de la zone et de la couleur de base de l’eau. Enfin, selon la méthode d’hivernage choisie, il faudra peut-être débrancher le filtre. Au besoin, il est possible de couvrir le bassin avec une bâche.

Recouvrez votre piscine avec des bâches de protection

La couverture est une option de plus en plus appréciée par les utilisateurs de piscine hors-sol. Contrairement aux autres méthodes, elle consiste simplement à recouvrir la piscine et à attendre la fin de l’hiver. Il existe cependant de nombreux types de bâche. Les plus usitées sont les bâches de protection classique, les bâches étanches et les filets de protection.

La bâche à bulles

La bâche classique de protection de piscine ou bâche à bulle sert à éviter une pollution extérieure et à prévenir les noyades. Même s’il ne s’agit pas de leur fonction première, ces bâches peuvent également servir à protéger du froid.

Attachée à un enrouleur relié au bassin de la piscine, cette bâche permet de conserver la température de l’eau en protégeant des effets du soleil, de la neige et de la grêle. Évidemment, en raison de la durée de l’hiver, son efficacité est limitée. Elle est donc le plus souvent utilisée dans le processus d’hivernage pour couvrir l’eau après sa mise à l’arrêt.

La bâche étanche

La bâche étanche joue le même rôle et est relativement similaire à la bâche à bulle. La seule différence se situe au niveau de l’étanchéité. Alors que la bâche à bulles laisse passer les particules et nécessite un nettoyage régulier, la bâche étanche ne laisse rien filtrer. Ni la lumière du soleil, ni le vent, ni la pluie ne peuvent la traverser. Cela procure donc une protection plus importante à la structure.

La couverture en filet

La couverture en filet est faite de tissage serré. Cela réduit de façon drastique son efficacité. En effet, bien qu’elle retienne les feuilles et les insectes, elle laisse passer certaines impuretés, ainsi que les rayons de soleil. Elle est donc recommandée pour les personnes ne désirant pas véritablement toucher à leurs installations.

La couverture 4 saisons

La couverture 4 saisons est la couverture hivernale par excellence. Elle prend en compte les qualités de la bâche classique et de la bâche étanche pour y ajouter une forte résistance aux températures. Cela lui permet d’être utilisable aussi bien en hiver qu’en été ou au printemps. De plus, elle possède généralement un dispositif de sécurité certifié qui permet de prévenir les noyades.

Entretenez votre piscine en hiver avec des accessoires adaptés

En dépit des nombreuses méthodes de protection précédemment citées, la prise en charge d’une piscine hors-sol en hiver passe avant tout par un bon entretien. Il est donc important de posséder les équipements nécessaires à une telle activité.

Pour entretenir efficacement sa piscine hors-sol en hiver, il faut posséder une épuisette, une brosse, une brosse aspirante, un tuyau flottant et un robot électrique. Ces éléments permettent de se débarrasser des déchets pendant l’hiver et de procéder à une remise en service rapide après la vague de froid.

Quelle piscine hors-sol choisir pour des hivers apaisés ?

En réalité, il n’existe pas de piscine hors-sol spécialement adaptée pour l’hiver. Cependant, certaines résistent ou répondent mieux aux basses températures et à l’hivernage. C’est le cas par exemple de la piscine tubulaire.

Pour des hivers tranquilles, il est aussi conseillé d’opter pour des piscines hors-sol en béton plutôt qu’en bois. Bien que cette dernière soit très esthétique et offre une bonne résistance aux intempéries, elle pourrait ne pas résister à une vague de froid trop importante. Elle pourrait perdre sa teinte et laisser des traces.

Le béton, en revanche, traverse mieux le froid et ne risque pas de laisser des traces. Mais ce facteur n’enlève rien à son principal défaut qui est le manque de mobilité et d’esthétisme. Quel que soit le type de piscine hors-sol dans lequel vous souhaitez investir, vous devrez également prévoir des équipements de protection pour bien la conserver pendant l’hiver.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.