câbler un tableau électrique

24 décembre 2021 par dans Electricité, gaz et énergie - 550 Lectures

Comment câbler un tableau électrique ?

Le tableau électrique se présente comme étant une installation essentielle dans la maison. Étant le nerf de toute l’installation électrique de votre demeure, la sécurité cette dernière repose en très grande partie sur le raccordement  des différents éléments qui forment ce même tableau électrique. Pour faire de cette démarche une totale réussite, découvrez dans cet article les clés d’un câblage de tableau électrique réussi et les normes à tenir compte pour une réalisation selon les règles de l’art.

À savoir avant de câbler un tableau électrique

Avant même d’envisager le câblage du tableau de répartition de votre maison, vous êtes tenu de vous renseigner sur la norme électrique française régie dans le milieu. Au moment où l’on parle, cette règle est définie par la NF C 15-100-Amendement 5. De la même manière, il est à noter que chaque logement neuf ou bien tout logement en pleine rénovation ayant besoin d’un nouveau compteur doit avoir un ETEL ou un Espace Technique Électrique du Logement. Pour information, il s’agit d’un emplacement qui doit spécialement être destiné à l’alimentation et à la protection électriques de la maison en question. Il en est de même pour le contrôle commande. C’est d’ailleurs dans l’ETEL que la GTL ou la Gaine Technique de Logement sera installée. Celle-ci doit au moins disposer d’un panneau de contrôle, d’une coupure d’urgence, d’un tableau électrique ainsi que d’un coffret de communication.

En ce qui concerne son alimentation en général, il faut savoir que le tableau électrique est apparenté à un disjoncteur de branchement. Aussi appelé disjoncteur d’abonné, AGCP ou disjoncteur EDF, cet élément se charge de la coupure d’urgence lorsque l’ensemble de l’installation électrique est alimenté. Aussi, un tableau électrique domestique doit disposer de plusieurs matériels. L’on peut citer le bornier de terre, le deux DDR ou dispositifs différentiels à courant résiduel et les disjoncteurs de différents calibres en fonction des circuits à traiter. Sans compter que différents appareillages modulaires peuvent s’ajouter à un tableau électrique selon les besoins du foyer. C’est généralement le cas des compteurs d’énergie et des modules de commande. Retenez que le compteur d’énergie en soi est utile dans le respect de la réglementation thermique RT2012. Les modules de commande à l’image du télérupteur, de la minuterie ainsi que du contacteur jour et nuit, eux, se trouvent être des matériels qui facilitent la gestion des circuits électriques.

câble tableau électrique

Les étapes de câblage d’un tableau électrique

En règle générale, il n’y a rien de très compliqué dans le câblage du tableau électrique d’un logement. La règle étant simple, il vous faut prendre le temps de raccorder votre réseau électrique directement au moyen du peigne vertical ou des bornes du différentiel. Après avoir relié successivement les circuits électriques de votre demeure, veillez à étiqueter chacun de vos circuits pour mieux les identifier. Il est même courant que les tableaux électriques soient livrés avec des planches d’étiquettes d’identification. De quoi simplifier au plus possible les opérations de maintenance. Enfin, gardez en tête que lorsque les différentiels sont reliés entre eux par le biais du peigne d’alimentation verticale, il n’est plus utile de placer des borniers Phase et Neutre sur le tableau électrique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.