plan du tableau électrique

16 février 2022 par dans Electricité, gaz et énergie - 237 Lectures

Comment organiser son tableau électrique ?

Le tableau électrique accueille les lignes électriques au sein d’une maison individuelle ou d’un local professionnel. Il représente ainsi le cœur de l’installation électrique. Il est obligatoire de connaître au préalable l’organisation de ce dispositif en respectant les normes électriques en vigueur.

Les composants obligatoires

Le tableau de répartition, ou tableau électrique, est alimenté par le compteur électrique fourni par votre prestataire en électricité. Relié au disjoncteur général de 500 mA, il garantit la répartition de l’énergie électrique tout en assurant le contrôle des appareillages électriques d’un habitat ou d’un lieu professionnel.

Cet équipement se présente sous forme de coffret pour accueillir quelques dispositifs électriques. Il rassemble des disjoncteurs différentiels de 30 mA, pour assurer l’alimentation électrique. En cas d’anomalie comme la surtension ou le court-circuit, le courant sera coupé dans le but de protéger les équipements électriques, la maison et les occupants. Des disjoncteurs divisionnaires s’occupent de chaque circuit : prise, interrupteur, ouverture, chauffage, etc.

Suivant les normes électriques, un tableau électrique doit être muni des dispositifs de mise à la terre, à ne citer que le parafoudre. Ce dernier protège les équipements de télécommunication contre le foudroiement, notamment en saison pluviale.

Selon les besoins particuliers du propriétaire du bâtiment, les électriciens peuvent proposer des modules complémentaires compatibles au tableau de répartition. Il s’agit des minuteries, des délesteurs ou encore contacteurs.

organiser tableau électrique

Les règles d’organisation des rangées

A la tête de chaque rangée, il est recommandé d’installer un disjoncteur différentiel. Ce qui garantit la protection de l’ensemble des circuits sur la rangée en question. Cependant, le nombre de modules par disjoncteur ne devrait pas dépasser de 8.  Vous avez intérêt à organiser l’emplacement des circuits. Les meilleurs experts en électricité installent sur une même rangée les prises électriques simples, puis sur une autre rangée les interrupteurs des luminaires, puis encore sur une autre rangée les circuits pour les chauffages.

Vous pouvez toutefois rassembler les circuits d’une pièce entière. De cette manière, vous pouvez économiser de l’énergie et prévenir les dangers dans une salle qui abrite différents appareils électriques spécifiques.

Établir le plan du tableau électrique

Avant d’entreprendre l’installation, prenez un papier pour établir le plan de votre tableau électrique. Vous pouvez utiliser le PowerPoint si vous préférez profiter d’une présentation numérique. Commencez par évaluer le nombre de disjoncteurs divisionnaires et les circuits à rassembler sous un disjoncteur divisionnaire. Selon la norme NF C 15-100, vous aurez également besoin de 4 interrupteurs différentiels, d’où un modèle de type A et 3 de type AC, pour les grandes maisons d’une surface totale de plus de 100 m2. 2 à 3 interrupteurs différentiels suffisent pour un bâtiment de 35 à 100 m2.

Si vous prévoyez de consacrer une rangée spécifique pour la salle d’eau, notez que vous aurez besoin de 3 disjoncteurs pour les points lumineux, les prises et le chauffage. Le disjoncteur destiné au chauffage doit être de 10 A pour supporter un appareil de 2 250 V au maximum. Choisissez un modèle de 20 à 32 A pour des équipements de plus de 4 500 V.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.