11 juin 2019 par dans Fosse septique, bac à graisse - 201 Lectures

Le curage de fosse septique : nettoyage à la rigoleuse ou à la pelle mécanique

La fosse septique tient une place essentielle dans le système d’assainissement autonome d’une habitation. À l’instar de tout dispositif, elle nécessite un entretien régulier pour être durable et fonctionnelle. Le curage est une des techniques d’entretien. Avant que le WC soit bouché, le curage périodique de fosse septique est indispensable au bon fonctionnement de l’équipement sanitaire. En quoi consiste cette action ? Voici les détails.

Qu’est-ce que le curage de fosse septique ?

Curer régulièrement la fosse septique est nécessaire Le curage de fosse septique est une opération d’entretien distincte de la vidange. Il doit être réalisé régulièrement pour optimiser le bon fonctionnement du système d’assainissement.

Il en existe deux types : le curage à la rigoleuse et le curage à la pelle mécanique. Le premier n’a aucun impact négatif sur le fonctionnement de la fosse, il doit être réalisé tous les 6 mois. Le second doit respecter une période de 5 ans minimum. Toutefois, la législation considère ce type d’entretien comme une intervention exceptionnelle.

Cette opération peut consister à activer les bactéries responsables de la décomposition des déchets organiques : on parle de curage biologique. Elle est également indiquée en cas de canalisation bouchée. Il s’agit alors d’un curage technique qui consiste à détecter l’emplacement précis du bouchon et à le dégager au moyen d’un jet d’eau.

Quels intérêts à faire curer sa fosse septique ?

Comme la vidange, le curage de fosse septique est un entretien indispensable au bon fonctionnement du dispositif. Il booste la durée de vie du système d’assainissement autonome, optimise le processus bactériologique et élimine les mauvaises odeurs.

Des tartres se forment à l’intérieur des tuyaux qui ne bénéficient pas d’un bon entretien. Les déchets s’y agrippent, ce qui provoque des bouchons et dégrade les joints et les canalisations. Ainsi, les eaux usées ne peuvent pas couler normalement et risquent même de remonter dans les équipements de la maison. Le curage permet d’éviter ces désagréments. Sollicitez une entreprise spécialisée dans le curage de fosse septique pour avoir de plus amples informations.

curer sa fosse septique

Propriétaire ou locataire : à qui incombe la responsabilité du curage ?

Qui du propriétaire ou du locataire paie les frais afférents au curage ? Cette question fait l’objet de débats et de litiges entre les parties signataires du bail. Pourtant, la législation est claire sur le sujet. L’article 1 756 du Code civil stipule que le curage des fosses septiques et des puits est à la charge du propriétaire de l’immeuble. Autrement dit, le locataire n’est pas responsable de cette tâche.

Toutefois, la loi définit des situations exceptionnelles. Le conduit d’évacuation peut être obstrué par les restes alimentaires, les serviettes hygiéniques ou bien d’autres éléments non adaptés aux toilettes. Dans ce cas, les frais liés à l’opération de curage incombent à l’occupant de la maison. En effet, la responsabilité d’une propriétaire n’est engagée que lorsque le bouchon est consécutif à la vétusté du dispositif. Certains bailleurs imposent des produits d’entretien dans le contrat de location. Le locataire est tenu de respecter ces obligations au risque de payer les dépenses de curage.

Qui doit réaliser un curage ?

Le curage est une tâche technique qui requiert des compétences techniques spécifiques, il doit être réalisé par une entreprise spécialisée ou un Service Public d’Assainissement Non Collectif de la commune où se trouve l’habitation. Le coût de l’opération varie d’un opérateur à un autre. Il se fixe sur la base de l’emplacement de la maison, du volume de la fosse, des difficultés techniques afférentes à l’opération et du nombre d’habitants. Pour plus de détails, contactez votre expert en curage de fosse septique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *