22 juin 2021 par dans Construction, agrandissement et rénovation - 548 Lectures

Pénurie de bois, faut-il craindre une augmentation du coût de construction ?

Au début de l’année 2021, certains secteurs du bâtiment ont donné l’alerte sur une pénurie à venir pour certains matériaux de construction. La rumeur étant confirmée, les professionnels de l’immobilier commencent à s’inquiéter face aux demandes des producteurs qui souhaitent une hausse des prix pour éviter une pénurie totale. Une conséquence directe de la pandémie de la covid-19 sur le secteur du bâtiment et de l’immobilier.

Vers une flambée des prix des matériaux

Après un arrêt momentané des activités dans les grandes entreprises de fabrication de matériaux de construction, la reprise est arrivée avec de nombreuses commandes à rattraper ainsi que de nouvelles demandes pour les nouveaux chantiers. En peinant à rattraper leur retard, ces structures se sont retrouvées dans une situation où la demande grimpait alors que les stocks étaient au plus bas. Cependant le constructeur de maison bois Izo à Annecy n’est, quant à lui, pas concerné et arrive à satisfaire les demandes de ses clients.

Pour un projet de construction de maison en bois, ce prestataire vous assure notamment une réalisation dans les temps. Néanmoins, de manière générale, dans de nombreux pays européens, la situation semble se diriger vers une flambée des prix pour contenir les conséquences de la pénurie.

maison en bois, pénurie de bois

Une demande de gel pour les pénalités de retard

Si cette flambée peut être une solution intéressante pour les sociétés de fabrication de matériaux de construction qui y voient une manière de rééquilibrer le marché en attendant de nouveaux stocks, elle n’est pas vue du même œil par les professionnels de l’immobilier. De fait, ces derniers se retrouvant déjà avec des chantiers bloqués, cette décision pourrait représenter une double peine pour eux.

Avec la pénurie et flambée des prix du bois, ils se retrouvent ainsi à acheter des matériaux beaucoup plus chers par rapport aux estimations présentées à leurs investisseurs, tout en dépassant les délais. Ce faisant, ils pourraient normalement être sanctionnés par une pénalité de retard. Heureusement, la Fédération française du Bâtiment (FFB) a déposé une demande afin d’éviter des conséquences désastreuses sur ce plan. Cependant, la situation semble s’installer sur le long terme et une sortie ne serait envisageable que dans plusieurs mois, le temps de permettre aux fabricants de renouveler leurs stocks pour faire face à la demande.

Une crise qui survient avant l’adoption de la RE 2020

La pénurie des matériaux de construction intervient dans un contexte qui pourrait retarder l’adoption des mesures de la nouvelle réglementation environnementale, la RE 2020. Initiée par la loi du logement, de l’aménagement et du numérique (loi Elan) en début d’année 2020, ces nouvelles règles devaient entrer en vigueur à l’été 2021 pour limiter la pollution engendrée par le deuxième secteur le plus pollueur en France.

En mettant à l’honneur les matériaux de fabrication biosourcés comme le bois pour la construction, mais également la rénovation, cette loi devait permettre aux professionnels de l’immobilier de profiter de certaines aides. Si vous avez pour projet de réaliser un aménagement, une rénovation ou une construction, il sera ainsi préférable de retenir encore quelques mois votre projet.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *