18 juin 2019 par dans Entretien du jardin et jardinage - 242 Lectures

Quel conteneur choisir pour sa plantation ?

Un trou au fond du conteneur est critique. Il permet à l’eau de s’écouler librement afin que les racines disposent de suffisamment d’air. Bien que divers types de plantes aient des besoins de drainage différents, peu de plantes peuvent tolérer de rester dans une eau stagnante.

Des racines saines signifient des plantes en meilleure santé. Assurez-vous donc qu’il y a des trous pour le drainage. Les plantes riveraines adorent les sols humides. Si le pot ne s’écoule pas, envisagez de les utiliser.

Parfois, une plante est déjà plantée dans un pot sans aucun drainage. Dans ce cas, la meilleure solution consiste à le déposer dans un évier, à l’arroser, puis au bout de quelques minutes, le retourner sur le côté pendant une minute ou deux pour laisser l’eau en excès s’écouler.

Les soucoupes pour les plantes

Méfiez-vous des pots avec des soucoupes attachées en permanence lorsque vider le trop-plein est difficile, voire impossible. Le drainage de l’excès d’eau est vital pour la santé des racines des plantes. Il vaut bien mieux utiliser un pot avec une soucoupe détachable. Assurez-vous de vider l’excès d’eau afin que les sols puissent s’assécher un peu.

Le double rempotage

Glisser un conteneur dans un conteneur légèrement plus grand est appelé double empotage. Lorsque le double rempotage est utilisé, les plantes poussent dans un sac en pot. C’est souvent un pot en plastique ordinaire. Cela vous permet de glisser la doublure de pot dans ou hors du récipient décoratif sans déranger les racines de la plante.

Assurez-vous que les plantes ne restent jamais dans l’eau sauf si vous avez des plantes aquatiques. Si de l’eau s’accumule au fond du récipient le plus grand, retirez le pot intérieur et vidangez l’eau du pot extérieur.

Placez du gravier au fond du pot extérieur si le pot décoratif est suffisamment profond. Un peu d’eau en excès peut s’accumuler dans le gravier sans que les racines de la plante ne doivent rester dans l’eau.

Les pots auto-arrosant

Les pots à arrosage automatique utilisent diverses méthodes pour aspirer efficacement l’eau d’un réservoir situé au fond dans le sol sans le rendre trop humide. L’eau peut être aspirée dans le sol par capillarité ou par mèche à travers de petites colonnes de sol, des mèches de corde ou des capteurs d’humidité.

Les récipients auto-arrosant sont particulièrement utiles pour les chalets de week-end et les personnes qui n’ont pas le temps de vérifier leurs besoins en eau quotidiennement.

L’eau constamment disponible est excellente pour les légumes et les plantes d’intérieur tropicales. Imaginez une douzaine de tiges de maïs sucré produisant des épis sur votre terrasse dans un récipient auto-arrosant.

Les plantes qui ont besoin de sécher, comme les cactus à feuilles épaisses et les plantes succulentes, ne justifient généralement pas le coût supplémentaire d’un récipient à arrosage automatique.

Pots décoratifs et enveloppements sans trous de drainage

Parfois, vous tombez en amour avec un conteneur merveilleux qui n’a pas de trou de drainage. Ce serait le moment idéal pour trouver un liner pour que vous et les plantes soyez heureux. En plus des pots de décoration, le papier d’aluminium décoratif ou les enveloppements de pots en plastique constituent une forme de double rempotage.

Si vous voulez avoir plus de renseignements, n’hésitez pas à visiter ce site (https://maisonauborddeleau.com/).

Modification des affichages saisonniers

Le double rempotage facilite le changement des plantes de saison. Il permet de plonger des plantes en pot individuelles dans le paysage ou de les supprimer sans perturber les racines.

Combinaison de plantes ayant des exigences différentes

Les plantes qui ont des besoins différents en matière de drainage du sol surtout en ce qui concerne l’aération peuvent être combinées dans une jardinière paysagère si elles sont dans leurs propres pots séparés. Cela permet des pratiques d’arrosage différentes pour chaque plante.

D’autre part, s’il n’y a pas assez de lumière, vous pouvez utiliser deux groupes de plantes. Lorsque les plantes individuelles commencent à décliner, faites-les retourner dans une pépinière plus éclairée. Remplacez-les par des plantes saines. Choisir des plantes ayant des besoins environnementaux similaires ou bien adaptées aux conditions disponibles demande moins de travail. Cependant, ce n’est pas toujours possible.

Réduire les fluctuations de la température du sol

Les racines sont généralement plus sensibles au froid que les tiges et les feuilles. Lorsque vous passez l’hiver dans une plante autrement résistante, enfoncez-la dans le sol. Puis poncez le sol avec des copeaux de bois, de la terre ou tout autre matériau pour l’aider à survivre en hiver. La température du sol sous terre ne fluctue pas comme un sol de conteneur exposé au vent et à des températures extrêmes.

Restreindre les plantes envahissantes

Certaines plantes sont attrayantes, mais se propagent de manière invasive par des racines souterraines. Ils envahissent un espace qui ne leur appartient pas. Par exemple, la plupart des gens aiment les menthes pour leurs parfums et leurs utilisations culinaires, mais elles peuvent se répandre de manière agressive dans le jardin. Coulez un grand pot dans le sol. Ensuite, placez la menthe invasive dans une doublure de casserole légèrement plus petite. Cela limite la propagation des racines.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *