1 juin 2022 par dans Assurance pour l'habitation - 782 Lectures

Dans quels cas appeler votre assurance habitation ?

L’assurance habitation est une couverture qui vous donne droit à une indemnisation lorsqu’un sinistre survient dans votre logement. Le remboursement de ce dommage est tributaire de différents facteurs, lesquels ont une influence sur le montant des indemnités. Outre cela, se pose aussi la question du timing dans lequel contacter son assurance habitation et des modalités de modification du contrat. Ce sont tous ces aspects que nous aborderons le long de ce billet.

À quel moment appeler son assurance habitation ?

Une fois votre contrat d’assurance habitation signé en cliquant ici, vous pouvez appeler votre assureur dans différents cas de figure : règlement de votre prime, déclaration de sinistre ou résiliation de contrat. Cependant, il faut noter que la déclaration de sinistre est le cas le plus fréquent qui nécessite de joindre son assureur. Cette déclaration doit se faire dans le respect du délai de carence précisé au contrat. De même, elle suit un formalisme précis, selon la nature du sinistre.

Ainsi, dans le cas d’un vol, vous disposez de 2 jours ouvrés après constatation pour en faire la déclaration à votre assurance habitation. Pour les autres types de sinistres, à l’exception des catastrophes naturelles, il faut compter 5 jours ouvrés après constatation. Pour ces dernières (catastrophes naturelles), comptez 10 jours à la suite de publication au JO de l’arrêté ministériel qui confirme qu’il s’agit bien d’une catastrophe naturelle.

Idéalement, il est recommandé de joindre à votre déclaration, tout élément de preuve ou toute information complémentaire pouvant accélérer la procédure d’indemnisation : photographies, témoignage, copie du dépôt de plainte au commissariat pour vol, etc. Si le sinistre déclaré est pris en compte dans votre contrat, l’assureur dispose de 3 mois pour vous indemniser. Passé ce délai, les intérêts légaux pourront s’appliquer pour punir le retard d’indemnisation.

Appelez votre assurance habitation en cas de sinistre ou pour ajouter des garanties à votre contrat

Quand modifier son contrat ou envisager de nouvelles garanties ?

Il est des situations qui entrainent la modification de votre contrat d’assurance habitation ou l’intégration de nouvelles garanties à celui-ci, sans forcément envisager une résiliation. Ainsi, lorsque vous déménagez par exemple, il coule de source que les clauses de votre assurance habitation soient reconsidérées. Vous devez en informer votre assureur dans les meilleurs délais. De fait, un déménagement est bien plus qu’un simple changement d’adresse et implique une adaptation du contrat, étant donné que la valeur globale du capital à assurer change généralement.

Par ailleurs, une modification du contrat s’impose lorsque votre statut change. Si vous passez du statut de locataire à celui de propriétaire, il est logique de contacter votre compagnie d’assurance. C’est la même chose en cas de divorce, de départ en appartement d’un de vos enfants ou de changement de colocataire. Vous devez aussi informer votre compagnie d’assurance habitation si votre situation professionnelle change et que vous êtes affecté ou partez à la retraite par exemple.

Selon vos besoins et les nécessités qu’implique votre mode de vie dans votre logement, vous pourrez intégrer de nouvelles garanties à votre contrat. Il s’agit souvent de garanties destinées à renforcer votre protection et que vous n’aviez pas envisagées par le passé pour diverses raisons. À tout moment, pendant que le contrat est toujours en cours d’exécution, vous pouvez intégrer ces nouvelles garanties. L’assureur devra alors rédiger un avenant au contrat.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.