16 août 2022 par dans Chauffage, climatisation et cheminée - 111 Lectures

Energie : 4 idées pour faire des économies

Faire des économies d’énergie, c’est non seulement faire du bien à ses finances, mais aussi contribuer à la préservation de notre planète et à la lutte contre le réchauffement climatique. Le parc immobilier français représente une part considérable de l’énergie consommée en France. Il émet par conséquent plus de 123 millions de dioxydes de carbone chaque année. Si vous êtes sur le point de rénover énergétiquement votre logement afin de le rendre le moins énergivore possible, voici quatre leviers sur lesquels vous pourrez agir.

Ramonez votre cheminée, un indispensable !

On parle en l’occurrence d’une opération d’entretien qui, selon le RSDT (Règlement sanitaire département type) doit obligatoirement s’opérer au moins 2 fois par an, dont l’une pendant la période de chauffe. Cette obligation de ramonage a été mise en place pour des raisons évidentes de sécurité. Il a été constaté que la plupart des incendies domestiques qui ont eu lieu dans l’Hexagone sont dus à l’embrasement des conduits de cheminée. Effectivement, les bistres, suies et autres résidus qui se sont incrustés dans ces derniers peuvent s’enflammer facilement et sont en plus toxiques. Le ramonage est de surcroît exigé par les compagnies d’assurance dans le cadre de contrats d’assurance habitation.

Cette opération consiste en l’élimination chimique ou mécanique des agrégats polluants présents dans le conduit de la cheminée. Le ramonage chimique étant insuffisant sur la durée, il est plus opportun d’opter pour le ramonage mécanique qui, lui, est particulièrement efficace. Il requiert cependant l’intervention d’un ramoneur chevronné. Au cas où ce dernier n’aurait pas réussi à éliminer les résidus dans le conduit, alors il joue la carte du débistrage. Cette opération peut également se faire chimiquement (utilisation d’une poudre anti-bistre) ou mécaniquement (à l’aide d’une débistreuse). À l’issue de son intervention, le ramoneur délivre à son client un certificat de ramonage.

ramonage

Un ramoneur expérimenté en pleine intervention de ramonage à Vannes, pour le compte d’un client qui souhaite faire des économies d’énergie

Nous n’y pensons pas forcément, et pourtant, le ramonage d’une cheminée peut rimer avec économies d’énergie. Une cheminée bien entretenue conserve longtemps son rendement ainsi que ses performances tout en étant peu gourmande en combustibles. Il est possible de le transformer en un système de chauffage à part entière pour tout le domicile. Il convient dans ce cas d’installer un distributeur de chaleur par exemple. Si la cheminée est à foyer ouvert, on doit en plus mettre en place un insert. Utilisée en guise d’appareil de chauffage central, une cheminée à foyer fermé affiche un pouvoir calorifique bien plus supérieur que celui d’une cheminée classique. Elle consomme en plus peu de bois de chauffage tout en générant une flamme qui peut durer plus de 10 heures. Sa puissance peut grimper jusqu’à 90 % dans la mesure où son conduit est dans un excellent état de propreté. À la clé, on peut faire des économies d’énergie tout en apportant à son foyer une chaleur naturelle.

Rénovez vos portes et fenêtres

Lorsque l’on souhaite rendre aussi économe que performante sa maison, la rénovation des portes et fenêtres constitue un poste de travaux prioritaire. Mal isolés, ces points peuvent laisser filer vers l’extérieur une importante partie des calories chèrement payées fournies par le système de chauffage. Il a été constaté que les fenêtres qui présentent des failles d’isolation constituent à elles seules la source de 10 à 15 % des déperditions thermiques totales d’une maison.

Si l’ensemble des fenêtres sont équipés d’un simple vitrage, alors on doit les troquer contre des modèles double vitrage afin de les rendre plus isolantes, tant phoniquement que thermiquement. Des fenêtres triple vitrage sont cependant préconisées si sa résidence est établie dans les régions froides ou encore dans le Midi de la France. Elles sont aussi adaptées pour les pièces exposées à l’Est ou au Nord. Les portes-fenêtres simple vitrage doivent aussi être remplacées par leurs homologues double ou triple vitrage. Côté matériau, le PVC est de loin le plus isolant. Le bois l’est tout autant, mais requiert néanmoins un entretien régulier. Si l’on souhaite opter pour des menuiseries en aluminium, on ne doit choisir que celles qui disposent d’un système de rupture de pont thermique.

Pour ce qui est de sa porte d’entrée, on peut, soit la blinder, soit la remplacer par un bloc-porte blindé. Dans tous les cas, une porte blindée a de bonnes propriétés isolantes tout en étant résistante à l’effraction, à l’instar des fenêtres double/triple vitrage.

pose double vitrage

Installez des rideaux isolants thermiques

Un rideau isolant vise à réduire les pertes thermiques dans une pièce et à l’occulter afin d’en préserver l’intimité ou de tamiser la lumière du jour. Lorsqu’il est suffisamment épais, il assure de surcroît une fonction insonorisante, ce qui va améliorer l’acoustique de la pièce et l’isoler des bruits environnants. On peut ajouter à tout cela le fait qu’un tel rideau constitue une pièce déco à part entière, d’autant qu’il se décline en des formes et des tailles différentes. Il a la capacité de limiter les déperditions thermiques qui s’opèrent par les fenêtres, les baies vitrées, les portes de garage, les portes d’entrée…

Le thermostatique permet-il d’économiser de l’énergie ?

Pouvant équiper n’importe quel radiateur, le robinet thermostatique permet au ménage de réguler avec précision la puissance du chauffage de façon à ce que la température de chaque pièce soit en permanence au plus près des besoins. À la clé, on se permet de maîtriser sa consommation énergétique et d’améliorer considérablement le confort thermique dans son habitation.

Un tel robinet s’avère sensible aux températures ambiantes. Dès que la température souhaitée est atteinte, le radiateur s’éteint de façon automatique. Puis, à partir du moment où la pièce passe à 0,5 ou 1 °C en dessous de la température de consigne, le chauffage se met à nouveau en marche, et ainsi de suite. Le robinet thermostatique garantit une grande liberté de réglage. On en compte plusieurs types, à savoir les modèles avec sonde incorporée, les modèles avec sonde à distance, les modèles programmables, les modèles commandables à distance, etc. Dans tous les cas, un thermostatique est composé d’une sonde, d’une poignée et d’une vanne.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.