13 janvier 2023 par dans Chambre et literie - 2331 Lectures

Comment choisir sa literie pour éviter les douleurs lombaires et améliorer son confort ?

Outre les douleurs chroniques associées à l’inconfort et au désagrément du quotidien, une literie inappropriée peut transformer votre sommeil en un véritable supplice. Il n’y a rien de plus déplaisant que se réveiller avec le dos en marmelade et les articulations en compote.

Afin de mettre fin aux réveils désagréables, le choix d’une bonne literie pourrait vous apporter plus de confort en limitant les fibromyalgies. Cependant, le choix d’une bonne literie est parfois une initiative intimidante, d’autant plus qu’on s’y perd facilement entre ressort biconique ou enchâssé, latex et mousse. Découvrez ici, comment choisir votre literie pour éviter les douleurs lombaires et améliorer votre confort.

La fermeté

Un matelas trop dur ou excessivement moelleux peut être préjudiciable à votre confort et à votre repos. En effet, une literie trop moelleuse peut favoriser une déformation de la colonne vertébrale et des douleurs lombaires.

Ces désagréments sont dus au fait que les muscles sont sollicités au cours de la nuit pour suppléer au manque de soutien du matelas. Cet effort musculaire engendre souvent des microlésions des fibres musculaires.

Par ailleurs, si une literie trop moelleuse est lourde de préjudices pour votre confort, il en est aussi de même pour un matelas trop dur. En effet, un matelas trop ferme ne fournit pas une répartition adéquate des points de pression nécessaire à une bonne posture du corps. Le matelas idéal est donc celui qui est conçu avec une densité moyenne. Enfin, pour optimiser votre confort, votre tête doit être soutenue par un oreiller à la fois ferme et accueillant comme ces parures en satin de coton.

Les matériaux de conception

La composition du matelas est un critère fondamental dans le choix de la literie. Cela est d’autant plus important que l’achat d’un lit est perçu comme un investissement pour la santé.

Le latex est reconnu pour ses excellentes qualités d’aération, c’est donc une matière appropriée pour les personnes sujettes à une sudation excessive. Il est particulièrement préconisé en cas d’allergie.

Les matelas dotés de ressorts sont idéals pour un soutien homogène ou dynamique. Plusieurs solutions sont envisageables : Des fameux ressorts multispires aux ressorts plus classiques tels que les ressorts bucoliques et les ressorts enchâssés, ils fournissent tous un parfait maintien du corps.

Pendant que les ressorts multispires favorisent un soutien plus homogène, les ressorts biconiques fournissent des points de contacts plus dynamiques. Les ressorts enchâssés, quant à eux, offrent une bonne ergonomie de sommeil par une bonne répartition de la pression.

A lire :   Le surmatelas : un article de literie qui booste la qualité de votre sommeil

Par ailleurs, la mousse est souvent privilégiée en raison de la mémoire de forme. Suivant leur densité, les mousses en polyuréthane offrent une bonne résilience et une bonne élasticité. La mousse est un excellent modulateur des points de contact par l’entremise de son système alvéolaire.

Enfin, les matelas orthopédiques sont particulièrement adaptés pour soulager le mal de dos. La conception de ces matelas offre un support adéquat à la colonne vertébrale. Ces matelas sont donc recommandés pour les personnes souffrantes de sciatique, de hernie discale et de lombalgies.

Les bonnes dimensions

Pour un meilleur confort au cours de votre sommeil, les dimensions du matelas ne doivent pas être occultées. Il existe une large gamme de matelas présentant diverses dimensions. La largeur du lit doit idéalement être de 160 cm. Si l’espace est trop étroit, les mouvements de l’un des partenaires pourraient altérer le confort et la qualité du sommeil de l’autre. Quoi qu’il en soit, les dimensions du matelas dépendent de l’espace disponible dans la pièce, de la taille des dormeurs et de leurs goûts.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *