isolation par soufflage

29 mars 2021 par dans Greniers et combles perdus - 72 Lectures

Isolation des combles par soufflage : comment choisir la bonne épaisseur d’isolation ?

Le Code de construction exige une isolation minimale des murs et des combles, mais les vieilles maisons restent souvent mal isolées. De nombreux propriétaires optent pour une solution simple et efficace : l’isolation par soufflage. Il s’agit de petits morceaux de matériaux (tout comme des confettis) qui sont soufflés dans les murs et le plafond avec de longs tubages. Voici comment utiliser l’isolation des combles par soufflage, pour être bien au chaud dans sa maison pendant l’hiver, et également, pour réduire ses factures d’électricité.

Quels sont les critères de choix d’une épaisseur d’isolant ?

L’épaisseur d’isolation recommandée pour les combles varie en fonction de deux principaux facteurs :
Le climat du lieu de votre résidence : les différents climats exigent des facteurs R d’isolation différents. Vous aurez besoin d’un facteur R d’isolation beaucoup plus élevée si vous vivez en France que si vous vivez en Californie du Sud.

L’ancienneté de votre maison : si votre maison a un âge supérieur à 10 ans, vous avez très probablement besoin de plus d’isolation. Pour cela, il suffit de choisir la façon la plus adéquate pour votre situation de rénover votre maison en y ajoutant de l’isolant.

épaisseur soufflageLes matériaux les plus courants pour une isolation des combles

Voici les matériaux les plus efficaces pour une isolation thermique de son comble :

La laine de roche

Ce matériau est aussi connu sous le nom de  » laine minérale « , c’est un isolant qui s’installe par soufflage, il est fabriqué à partir de laitier de haut fourneau. Ce dernier est chauffé, combiné avec d’autres minéraux, et ensuite filé en un produit aéré.

Les épaisseurs doivent être comme suit :

  • au moins 21 cm pour les combles aménageables (entre 25 et 45 euros le mètre carré),
  • 30 cm pour les combles perdus (15 euros le mètre carré en moyenne.)

Pour un meilleur confort, vous pouvez ajouter un peu plus d’épaisseur. Il faut savoir que ce matériau est assez cher. La laine de roche est très résistante au feu.

Par exemple, la laine de roche est souvent utilisée pour sa grande résistance au feu dans les murs de liaison entre une maison et un garage attenant, ce qui est une situation qui favorise les incendies.

La cellulose

La cellulose est l’isolant de choix pour les propriétaires soucieux de l’environnement. En effet, elle est fabriquée à partir de carton ou de papier journal recyclé et finement déchiqueté. Il s’agit du type d’isolant par soufflage le plus courant sur le marché, et il est traité chimiquement pour résister à la moisissure et au feu. L’inconvénient de la cellulose est sa faible résistance à l’humidité, si elle est mouillée (par un toit ou un tuyau qui fuient), elle peut perdre son aspect pelucheux et devenir compacte, ce qui réduit son facteur R.

Pour une isolation thermique, il faudrait une épaisseur cellulose de 40 cm en moyenne. Son prix varie de 25 à 35 euros le mètre carré.

Conseils pratiques pour l’isolation de comble par soufflage

Il est important de fixer un blocage autour de la porte pour s’assurer du fait que l’installation ne s’échappe pas.
Il faut s’assurer que vous avez mis la même profondeur de remplissage pour tout le comble. Afin de faciliter le contrôle du niveau du matériau en l’enfonçant, il faut visser des guides de profondeur aux solives.
Pour obtenir la résistance thermique souhaitée, il vaut mieux utiliser le nombre de sacs que vous avez prévu en calculant, et jamais moins. Si la profondeur ciblé est atteinte, mais qu’il vous reste encore des sacs, il faut continuer à ajouter le matériau tout en maintenant une profondeur égale.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *