Débarras maison succession

5 janvier 2022 par dans Greniers et combles perdus - 1065 Lectures

Débarras maison succession : les erreurs à éviter à tout prix

Le décès d’un parent ou de tout autre proche n’est souvent pas facile à gérer sur le plan émotionnel, surtout si ce dernier vous laisse une habitation en héritage. Il faudra alors s’organiser pour vider convenablement cette maison, avant de l’intégrer, de la vendre ou de la mettre en location. Avec la volonté de vouloir vite réaliser cette tâche, l’héritier peut bien commettre des erreurs qui lui seront finalement préjudiciables. Il faudra donc les connaître, afin de se prémunir d’éventuelles déconvenues. Que faut-il alors éviter de faire quand il s’agira de débarrasser un logement hérité ? Le point ici.

Envisager un vide-maison sauvage

Voir les objets de la personne disparue peut être une source supplémentaire de douleur pour l’héritier de sa maison. Alors, pour se soulager, ce dernier peut décider d’organiser un vide-maison sauvage afin de vite s’en débarrasser. Il s’agit bien évidemment d’une solution précipitée qui ne permet pas toujours au nouveau propriétaire de respecter les formalités administratives en la matière. Pour ne pas tomber dans ce piège, il est plus judicieux de solliciter des professionnels pour vider une maison dans le 86. Ils maîtrisent parfaitement toute la procédure et vous empêcheront ainsi d’enfreindre la loi. Mieux, ils vous offrent un service de tri rigoureux pour vous permettre de ne conserver que les objets qui en valent véritablement la peine. Grâce à une entreprise de débarras de maison, vous pouvez organiser l’enlèvement des encombrants dans les meilleurs délais.

Se passer de l’intervention d’un notaire

Dans la perspective de vote valoriser l’intérieur de l’habitation pour sa revente, l’héritier peut être tenté de la faire vider sans attendre un inventaire, en présence d’autres probables successeurs ou un acte notarié autorisant l’aliénation des biens en question. Or, cette précaution est indispensable pour éviter que l’intéressé et les bénéficiaires des objets indûment cédés ne soient poursuivis pour recel successoral. En effet, cette formalité permettra au notaire de dévoiler le contenu du testament du regretté. À cette occasion, un point sera fait des biens existants et chacun d’eux (y compris les effets personnels) sera affecté à leur destinataire. Le cas échéant, vous saurez exactement quels encombrants vous reviennent de droit. Vous pourrez alors vous en débarrasser en toute quiétude.

débarras

Faire enlever les objets sans une estimation

L’émotion vive, ressentie après le décès d’un parent, peut vous faire perdre toute objectivité. De ce fait, et sous la pression de certains proches, l’héritier peut décider d’envoyer à la déchetterie des objets de valeur appartenant au défunt, afin de procéder au home staging. Il faudra éviter à tout prix une décision aussi hâtive, car elle peut causer d’énormes pertes au nouveau titulaire de ces effets personnel. La meilleure option est donc de faire appel à des brocanteurs, antiquaires ou à un commissaire-priseur pour estimer la valeur exacte des anciens meubles, des objets d’art et des autres articles de collection qui ne vous intéressent pas. L’héritier pourra ainsi se constituer un capital important, à la suite des ventes.

Prendre au dépourvu le voisinage

Le désencombrement d’une maison peut entraîner des bruits et troubler la quiétude des voisins. Ces derniers peuvent se plaindre auprès des autorités et faire stopper le processus. Pour éviter cela, il est recommandé de les informer suffisamment à l’avance, afin qu’ils puissent prendre les dispositions nécessaires pour ne pas être dérangés.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.