peinture

3 août 2022 par dans Charpente, couverture et toiture - 535 Lectures

Comment peindre sa toiture avec une peinture auto-nettoyante pour la protéger des intempéries

Neige, pluies, grêle, … À force de subir de plein fouet les intempéries, la toiture finit irrémédiablement par s’abîmer. C’est ainsi que les tuiles se décolorent et que les ardoises se brisent. En plus du désagrément esthétique, ces aléas occasionnent de lourdes pertes financières.

Pour prolonger la longévité de votre toiture, il y a pourtant une astuce simple : la peindre avec une peinture autonettoyante.

Qu’est-ce qu’une peinture autonettoyante ?

Aussi appelée peinture hydrofuge, la peinture autonettoyante imperméabilise la toiture. Étant donné que l’eau n’est plus en mesure de s’immiscer dans les tuiles, ces dernières sont moins enclines à se détériorer. Désormais, au lieu de s’infiltrer, les liquides glissent naturellement sur la toiture. Et avec les eaux de ruissellement, sont aussi éliminés les déchets transportés par le vent. On parle d’effet perlant.

Comment appliquer une peinture autonettoyante ?

1. Préparer la toiture

La première des étapes consiste à préparer le toit à l’application de la peinture. Comme pour tous les travaux en hauteur, il faut prendre le temps de bien nettoyer le toit.

Tout d’abord, retirez tous les lichens et les mousses qui se sont infiltrés sur les toits. Si besoin est, faites réaliser un démoussage par un professionnel. Par la suite, dépoussiérez et nettoyez le toit. Dès que le toit a retrouvé sa superbe, attendez qu’il sèche complétement. De fait, une peinture appliquée sur un toit humide n’aura pas l’effet escompté.

2. Appliquer la première couche de peinture

Dès que le toit est sec, vous pouvez passer à l’étape suivante. Rendez-vous dans un magasin spécialisé et faites part de votre envie de peindre une toiture. N’oubliez pas de préciser que vous désirez une peinture autonettoyante.

Une fois le pot de peinture en votre possession, achetez un pistolet à peinture. Muni de ce dernier, couvrez l’intégralité de votre toiture. Laissez sécher le temps indiqué sur la notice d’utilisation.

3. Appliquer la seconde couche de peinture

Une fois la première couche complétement sèche, appliquez-en une seconde. Procédez exactement comme précédemment et laissez reposer.

Encore une fois, il est nécessaire de se fier aux instructions affichées sur le pot pour être sûr de bien réaliser l’opération. Toutefois, soyez prévenu : les temps de séchage sont assez longs. En moyenne, comptez une semaine pour que la peinture pénètre bien la toiture.

peinture autonettoyante

Est-ce facile de peindre son toit ?

La réponse à cette question dépend de plusieurs facteurs.

Par exemple, plus l’inclinaison est faible, plus la tâche sera aisée. Prenez quelques minutes pour calculer la pente de toit afin d’estimer l’ampleur des travaux.

Un autre facteur qui pèse lourd dans la balance, ce sont les matériaux qui constituent la toiture. Certains comme la tuile ou l’ardoise sont connus pour être extrêmement fragiles. En revanche, le béton ou le PVC offrent une plus grande résistance.

À quel moment est-il préférable de peindre son toit ?

Pour que la peinture hydrofuge soit correctement appliquée, il faut qu’elle ait le temps de sécher. C’est-à-dire que l’opération ne peut être réalisée que durant les mois où il ne pleut presque pas. En effet, il suffit d’une pluie pour que vous deviez reprendre tout le processus. De même, il est recommandé d’éviter les mois où le vent souffle fort.

Pour toutes ces raisons, la peinture de toit doit être effectuée au printemps ou en été.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.