isolation des combles perdues

1 avril 2022 par dans Greniers et combles perdus - 186 Lectures

Ce qu’il faut savoir sur les travaux d’isolation des combles perdus

Une toiture mal isolée fait partie des éléments susceptibles de générer les déperditions thermiques. Isoler les combles perdus constitue ainsi une solution sûre et pratique pour gagner en confort thermique. Aussi, cette solution permet de réduire le coût de ses dépenses énergétiques. Pour en savoir plus, la suite de cette rubrique présente les bonnes raisons d’effectuer des travaux d’isolation des combles perdus. Il y aura des explications sur l’intérêt d’aménager cette partie de l’habitation et de demander un devis gratuit auprès des artisans professionnels. Mais avant d’aller plus loin, voici ce qu’on entend par « comble perdu ».

Tour d’horizon sur ce qu’on appelle « comble perdu »

Pour faire simple, le comble perdu représente toute la surface non habitable sous toiture. Cette dernière occasionne à peu près 30 % de pertes calorifiques dans une maison peu ou non isolée. De même, durant la saison estivale, cette partie reste la plus exposée à l’ensoleillement. Sur ce, il s’avère important de penser à l’aménager en effectuant tous les travaux nécessaires. En cas de souci, ci-après se trouvent des informations sur tout ce qu’il faut savoir sur l’isolation des combles. La réalisation de ces travaux d’aménagement permet d’obtenir une isolation thermique performante et un confort en toutes saisons.

De plus, un comble perdu aménagé contribue essentiellement à la réduction des coûts de ses factures de consommation d’énergies. Toutefois, il faut noter que les techniques d’isolation des combles peuvent varier en fonction de leur facilité d’accès. Dans ce contexte, il vaut mieux solliciter les services d’un artisan professionnel pour trouver la solution la plus adaptée à son logement. Son intervention permet de savoir le type d’isolant à utiliser pour isoler cette surface sous toiture en attendant l’aménagement nécessaire.

Procéder à l’isolation avant d’aménager un comble perdu, une bonne idée ?

En attendant les travaux nécessaires sur l’aménagement du comble perdu, on peut avant tout l’isoler. Donc, s’il s’agit d’un comble non habité, la mise en place d’une laine de verre à dérouler constitue une excellente alternative. Ce type d’isolant thermique se pose directement sur le plancher du comble. Cette solution garantit un parfait calfeutrement de l’ensemble de la surface du comble. Ce procédé d’isolation des combles se réalise rapidement. Surtout, il permet de bénéficier d’une forte résistance thermique en isolant ses combles en une seule couche de laine de verre.

Isoler un comble perdu en attendant son aménagement offre donc la possibilité de retrouver un confort thermique à la maison. Quelle que soit la technique utilisée, elle permet d’atteindre un niveau très élevé des résistances thermiques, sans surcharge de la structure. Cela étant dit, il semble plus prudent de consulter l’avis d’un expert avant de s’engager dans ce genre de travaux. Par ailleurs, il peut fournir toutes les solutions qui conviennent le plus en termes d’isolation des combles perdus. Le tout doit également répondre aux normes en vigueur, notamment à la Réglementation Thermique 2012 (RT 2012).
combles perdus

Découvrir la meilleure isolation des combles perdus

Pour isoler un comble perdu avant son aménagement, il existe plusieurs techniques que l’on peut appliquer. Parmi les isolants les plus prisés sur le marché, on peut citer par exemple la laine minérale et le polystyrène. Sinon, on peut aussi penser à l’utilisation d’un isolant naturel. Dans l’ensemble, le propriétaire peut choisir librement le type d’isolants adapté à ses travaux d’isolation des combles. La demande de devis reste également primordiale lors de cette démarche. Celle-ci permet d’évaluer le budget tout en déterminant la sensibilité écologique de toute la structure. Force est de constater que l’isolation des combles garantit un bon confort thermique pour le reste de la maison. Donc, ce genre de travaux ne s’improvise pas. Il faut bien choisir les matériaux en fonction de leurs caractéristiques.

L’intérêt de choisir les isolants en laine minérale

Les isolants en laine de verre, issue de la silice, procurent une bonne isolation thermique dans toute la maison. Ce matériau figure parmi les isolants les plus utilisés dans les travaux d’isolation des combles. La plupart des logements de nos jours sont isolés avec ce type de laine. Sa composition incombustible lui permet d’isoler facilement les toitures, les sols, et même les cloisons. Cette matière reste très performante en termes d’isolation thermique et phonique. Facile à installer, elle fait profiter d’un excellent rapport qualité-prix.

En ce qui concerne la laine de roche, celle-ci présente une grande résistance à l’humidité que la laine de verre. Fabriquée à base de basalte, elle demeure complètement incombustible et procure également une excellente isolation thermique et acoustique. Ses différentes formes, en flocons, rouleaux ou panneaux, lui permettent de s’adapter à de nombreuses configurations. Pour ceux qui souhaitent trouver un isolant pas cher et performant, ces deux solutions sont à découvrir. Par ailleurs, la laine minérale offre à la structure une meilleure approche écologique.

Les bonnes raisons d’opter pour les isolants en polystyrène

Les travaux d’isolation des combles requièrent de bons matériaux garantissant une performance thermique élevée. Les isolants en plastique alvéolaire répondent parfaitement à ce critère. En effet, les isolants en polystyrène, présentés sous forme de plaques, intègrent près de 100 % d’air. Cette particularité leur permet d’être un isolant efficace, compact et économique. Le plus connu d’entre eux s’appelle le polystyrène expansé ou PSE, mais le modèle extrudé (XPS) dispose d’une qualité exceptionnelle.

Les isolants en polystyrène possèdent des rainures pour faciliter leur mise en place. D’ailleurs, ils procurent une grande résistance mécanique aux charges et bénéficient d’une couverture de surface étanche. Sur le plan thermique, leur faible conductivité thermique constitue un isolant efficace. En revanche, l’isolation phonique des isolants en polystyrène demeure moins favorable par rapport à d’autres types d’isolants. En bref, le polystyrène convient pour les travaux d’isolation des combles présentant des surfaces bien régulières.

Quelques mots sur les isolants en polyuréthane

Le polyuréthane constitue généralement un isolant synthétique qui contient un gaz à faible conductivité thermique. Ce modèle est souvent commercialisé sous forme de plaques compactes afin de procurer des capacités d’isolation thermique élevées. L’avantage d’opter pour cet isolant repose sur sa grande endurance. Ce modèle résiste parfaitement à l’humidité et ne se tasse pas.

Toutefois, il faut noter que l’isolant en polyuréthane ne fait pas l’objet d’une fabrication écologique. Il risque de dégager des substances toxiques en cas d’incendie. Malgré cela, on peut quand même le recycler en utilisant des traitements chimiques. Par rapport aux autres isolants sur le marché, ce modèle coûte un peu cher.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.